Questions Réponses / FAQ



Question : Quelle est la durée d’une toiture en chaume ?

Réponse : Une toiture en chaume peut « vivre » pendant 40 ans à condition de respecter les règles suivantes :

  • Un minimum d’entretien pour pouvoir résister aux aléas climatiques et aux dégâts du temps.
  • La situation géographique de la chaumière. Un toit orienté nord amassera plus de mousse et lichens que la pente située au sud. A contrario, la face exposée au sud se dégrade plus rapidement à cause des effets répétés du soleil et de l’amplitude thermique plus marquée.



Question : Quel est le prix d’une toiture en chaume ?

Réponse : Aujourd’hui, on pense à tort que le chaume est réservé aux gros budgets. Une couverture en roseau n’est pas plus chère à financer qu’une toiture en ardoises et ceci pour plusieurs raisons :

  • Le roseau est par définition un matériau isolant par l’air contenu à l’intérieur de la tige. Cet avantage permet de réduire l’épaisseur de l’isolation.
  • Une charpente légère est suffisante pour supporter un toit en chaume.
  • Le coût des fenêtres, des rives et jonctions de toiture est inférieur sur une toiture en chaume comparé à une toiture en ardoises ou en tuiles. Celà s’explique par le fait que le roseau est plus facile à travailler. Il est souple, se remonte facilement et il n’est ainsi pas nécessaire de le couper.
  • Un toit en chaume ne nécessite pas la pose de gouttière et de descente d’eau pluviale.
  • L’assurance habitation d’une chaumière est équivalente à celle d’une maison en tuiles ou en ardoises. Il ne peut pas être appliqué de plus value par les assureurs au seul motif que la toiture est végétale.

Le prix d’une toiture en chaume reste donc tout à fait raisonnable si l’on prend en compte l’ensemble de ces avantages.


Question : Pourquoi préférer une toiture en roseau plutôt qu’une toiture en tuiles ou en ardoises ?

Réponse : Tout d’abord, le chaume permet de supprimer les nuisances sonores extérieures (pluie, grêle). De plus, il offre une très bonne isolation thermique en conservant la chaleur intérieure en hiver et la fraîcheur à l’intérieur de la maison en été. L’originalité et l’esthétisme d’une couverture en chaume plaident également en sa faveur lors de la revente de la maison.


Question : Les risques d’incendie sont-ils plus élevés avec une toiture en chaume ?

Réponse : Un toit en chaume ne présente pas plus de risque d’incendie qu’une toiture en tuiles ou en ardoises. Ce phénomène s’explique par le fait que les tiges de roseau sont serrées les unes contre les autres et que l’air ne peut ainsi pas circuler entre elles. Les risques d’incendie ne sont donc pas plus importants du fait de la forte compression des bottes de roseau.
Pour toutes Questions Réponses complémentaires vous pouvez contacter Philippe le Delliou.